Mon initiation au tissage en atelier

Bonjour bonjour ! Il y a quelques semaines j’ai eu la chance de participer à un atelier d’initiation au tissage dans le magasin Zôdio de Chambourcy. Si vous me suivez depuis un moment vous savez que je collabore de temps en temps avec eux et surtout que j’adore cette enseigne ! J’y achète la plupart de mes ustensiles / ingrédients de cuisine, beaucoup de déco pour mes photos de blog et pour mon chez moi mais aussi plein de matériels de DIY, oui oui tout ça en une seule boutique, autant vous dire que je ne ressors jamais les mains vides..  Au sein de chaque Zôdio, en tout cas à celui de Chambourcy, ils proposent de nombreux ateliers culinaires (je n’ai jamais eu la chance d’y participer mais le chef est top) et de DIY !  Mélanie qui dirige les ateliers créatifs m’a proposé une initiation au tissage que j’ai tout de suite acceptée. J’ai adoré cet atelier de 2 heures qui sont passées à une vitesse folle ! J’ai tellement aimé que j’ai voulu le partager avec vous, bien sûr cet article n’a pas du tout vocation à vous apprendre à tisser mais plutôt vous montrer que c’est accessible à tout le monde, qu’il faut très peu de matériel et qu’en un atelier on a le temps de réaliser un très joli tissage :). Si vous voulez en savoir plus sur les ateliers proposés par Zôdio je vous mets juste ici le lien pour aller voir le planning de Mélanie.

 

Le tissage est très tendance en déco et c’est vrai que je trouve ça vraiment sympa pour habiller un mur ! Je vous mets quelques illustrations trouvées sur Pinterest (ça me donne tellement envie d’en refaire un)

Ce que j’ai beaucoup aimé avec le tissage c’est qu’il faut très peu de matériel : un métier à tisser (plusieurs tailles existent pour faire des tissages plus ou moins long et large) vendu avec l’aiguille nécessaire, le peigne pour serrer les lignes et de la laine ! Pour la laine ou la matière que vous souhaitez, parce qu’en fait on peut tisser à peu près tout, même des végétaux, des petites pelotes suffisent largement.

Ensuite il faut choisir le fil de trame qu’on va utiliser, moi j’ai pris un blanc avec quelques touches de couleurs (je vous mets une photo juste après). Ce fil est très important puisque c’est lui qui tiendra tout le tissage et que vous pouvez décider de le laisser  apparent comme sur certaines illustrations Pinterest, donc il fait vraiment partie intégrante du tissage ! C’est également lui qui permet d’accrocher le tissage à la fin sur un petit bout de bois.

Tissage weaving La première étape du tissage sera de bien placer les barres aux deux extrémités puisque leur écart déterminera la largeur de votre tissage. Une fois les barres bien placées il faut passer le fil de trame dans chaque encoche du métier à tisser et l’attacher des deux côtés aux barres. C’est important qu’il soit bien tendu pour que le tissage le soit aussi quand on l’enlève du métier !

Tissage weavingEnsuite l’étape la plus importante, le choix des couleurs et des épaisseurs ! Moi j’ai choisi un vieux rose, un vert gris, un peu de paillettes, du blanc cassé et du noir pour contraster avec ces teintes claires. Une fois le choix effectué, il est grand temps de commencer à tisser parce que deux heures ça passe vite ! Pour tisser on passe le fil dans son aiguille (so far so good) et on commence par le milieu du tissage en passant une fois au dessus, une fois en dessous du fil de trame (il a plein de points possibles mais c’est lui le plus classique).

Tissage weavingAvec le fil noir j’ai fait une tresse au milieu mais je vous l’avoue elle ne se voit pas trop .. C’est un point assez simple qui peut rendre vraiment bien avec une autre laine ! Je suis quand même contente du résultat, ça rajoute un peu de relief à mon tissage !

Tissage weaving

Tissage weaving Tissage weaving

J’ai fait mes franges à la fin mais en fait j’aurai du les faire au début parce que le début correspond en fait au bas du tissage. C’était malgré tout pas très grave, il m’a suffit d’écarter deux lignes de laines pour que mes franges soient bien fixées. Pour les faire rien de plus simple : il suffit de couper des petits bouts de laine tous à la même longueur puis de faire un petit nœud dont la technique est vraiment très facile. J’adore le résultat, je trouve que ça change tout au tissage ! Vous pouvez ensuite les couper en pointe ou en diagonale ou encore en arrondi.

Tissage weaving Tissage weaving

La dernière étape est clairement la plus difficile ! Il faut réussir à enlever le tissage sans tout détruire, j’avoue que j’ai laissé Mélanie (la chef d’atelier) le faire parce que j’avais trop peur de faire une bêtise. C’est une des raisons pour lesquelles je vous conseille de commencer par un atelier, déjà pour être sure que c’est une activité qui vous plaise et puis parce que cela nécessite quand même une technique (surtout pour la fin) et je pense que toute seule j’aurai ruiné mon tissage en le décrochant du métier à tisser !

Tissage weaving

Verdict : J’ai vraiment aimé cette activité, je n’ai pas vu les deux heures passées et je trouve que ça permet vraiment de se vider la tête, de se concentrer uniquement sur ce qu’on est entrain de faire. J’avoue qu’en écrivant l’article, je me dis de plus en plus que je vais peut-être craquer pour un petit kit de tissage …

Tissage weaving

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me dire si vous avez déjà réalisé une décoration murale tissée, si ça vous plairait de tester ou au contraire si ce n’est pas du tout votre truc !

 

On se retrouve très vite avec un article Saint Valentin très très gourmand 🙂

 

Laisser un commentaire